La Voie de Gaïa

Quelques lignes d'un grimoire païen, un cheminement de lumière au milieu des papillons...


Un petit automne "dans ta face"
09 septembre 2014

Encore un petit article aux pensées décousues mais que j'avais besoin de coucher par écrit pour mieux les comprendre et les intérioriser. Il fait directement suite à mon dernier message de fin août parce qu'entre-temps, les choses se sont emballées. Après avoir stagné des années, voilà que la machine s'emballe et dévaste tout sur son passage. Enfin, je ne  suis pas sûre que "dévastation" soit vraiment le mot juste, parce qu'au final, tout ça n'est qu'un "mal" pour un bien, ou plutôt une étape difficile à passer pour mieux renaître. Faire le point, regarder en soi, percer les abcès, renaître. Oui, le phénix, tout ça, tout ça... Encore.

full+moon


Hier soir, c'était la pleine lune. Je dois avouer que je ne suis franchement pas fan de cette période. Ca a toujours été ma phase du mois la plus redoutée, celle qui met face à ses problèmes et qui te fourre le nez dans la merde. Beaucoup profitent de cette période pour finaliser de gros rituels, se charger en good vibes et finaliser des travaux entrepris en amont, mais pas moi. Jamais. Surtout pas. A chaque pleine lune, je m'en prends plein la face et ce n'est franchement pas l'ambiance idéale pour ritualiser ou spiritualiser quoi que ce soit. Je me souviens encore de l'un des derniers esbats de groupe ; un véritable cauchemar qui, certes, a mis fin à pas mal de choses et a dénoué beaucoup de noeuds, mais un cauchemar quand même. Et donc, ce mois-ci n'a pas échappé à la règle, d'autant plus avec cette période qui approche et que je pressens (que nous sommes d'ailleurs plusieurs à pressentir)... Je disais l'autre fois que cette saison sombre sera plus que jamais celle du changement et des prises de décision... Et plutôt deux fois qu'une ; c'est même carrément la saison "dans ta face". En fait, j'ai la sensation cette année de me retrouver face à moi-même que je le veuille ou non. D'être obligée de régler mes problèmes et mes blocages maintenant et pas à un autre moment, de devoir faire le ménage. J'ai cette sale impression de me retrouver en plein travail intérieur avec une bonne grosse obsidienne... Sans obsidienne, et sans avoir surtout voulu provoquer ce travail. A poil face au jugement, à poil face à soi-même, à regarder en face ce qui doit être vu et à être obligée de constater ce qui doit l'être.

Parce que peut-etre que c'est par ça qu'il faut commencer pour arrêter de stagner. Arrêter de se voiler la face, se prendre ses erreurs et ses défauts en pleine face, affronter ses démons et combattre ses peurs. Eh ben je peux vous dire qu'elle s'annonce rude, cette période sombre. Rude en enseignements et en épreuves mais, en même temps je sais que ce sera forcément bénéfique. Ca va être long, ça va être compliqué/douloureux/difficile, mais ça va forcément aboutir à quelque chose. Enfin. Parce que c'est inconsciemment ce que j'attendais depuis toutes ces années ; qu'on me file un coup de pied au cul pour me réveiller et me remettre en chemin. J'ai eu des années pour le faire, je n'ai pas bougé mon cul. J'ai attendu passivement que "ça" revienne, j'ai regardé le temps passer, j'ai semé des graines. Aujourd'hui, l'Univers à décidé qu'il était temps de se mettre en route et de récolter ce qui a été semé. Il va falloir remonter ses manches, prendre ses problèmes à bras le corps et, le plus dur, s'affronter soi-même. Parce que c'est de l'intérieur que vient la renaissance.

Phénix, plus que jamais.

 

Image : ©panbazil/shutterstock.com


Commentaires

    Ooooh ma Yuna ! Ce que tu écris... ça vient tout droit de ma Vie, c'est pas possible ! J'ai chialé en lisant tes lignes, ça m'a touchée tellement profond...

    Si tu savais ce que je me prends moi aussi dans ma face ! C'est violent, punaise, je suis à poil face à moi-même et aux dieux et j'arrête pas de m'en prendre, je crois que c'est fini puis non, j'en reçois encore.
    Je croyais être sincère, peuh, on m'enlève encore une couche, j'ai jamais été si nue, si ouverte, si sans défense que maintenant. Je découvre que bien des choses que je prenais pour solides en moi-même n'étaient que des mensonges bien confortables envers ma propre personne. Comme toi, j'ai glandé, j'ai attendu que la Vie, les esprits, les dieux, je ne sais plus, fassent le boulot pour moi.
    Mais c'est fini !
    C'est le grand tri, le grand brasier, et je m'en prends dans la tronche sans arrêt.

    Je ne sais pas ce qui va venir après... En fait si, je sais depuis longtemps déjà que j'attends ça avec impatience, que ça va être des choses fortes et belles et solides et durables, ces fameuses graines que j'ai guettées avec impatience depuis des années, voire depuis toujours. Mais là, je suis juste trop paumée, trop pleine d'échardes, trop "dedans", dans ce processus monstrueusement douloureux, pour pouvoir juste me dire "c'est bon, ça va passer, c'est pour mon bien". Là tout de suite, je renâcle encore, j'ai envie de dire à la Vie "fous moi la paix, j'étais bien, arrête de me mettre des claques", de me rouler en boule en attendant que "ça" passe.

    Mais je sais que ce n'est pas comme ça que ça marche... Si je m'en prends autant dans la gule, c'est que je peux le soutenir, que je suis même carrément censée le faire. Il n'est pas envisageable que je ne passe pas le truc. J'ai pas le choix !
    Mais je ne sais pas encore comment je vais faire, où je vais trouver cette force-là. J'ai juste l'impression d'être minuscule.

    Bref, une fois de plus, on s'accorde, ma belle. On n'a jamais été intimes, mais on marche sur des chemins semblables (et on le sait ). Je te tiens les deux pouces pour ton épreuve à toi, je sais pas en quoi elle consiste mais j'imagine bien la dureté du truc. Lâche pas.
    Tout mon soutien, tous les câlins qu'il te faut...

    Par La Sauvage • 11 septembre 2014 à 17:25
  • Je te soutiens de tout coeur Yuna.
    Je me suis également terriblement retrouvée dans tes mots, c'est assez fou. C'est un temps de changements, qu'on le veuille ou non.
    J'espère qu'il sera pour le meilleur, pour toutes !

    Par Eden • 13 septembre 2014 à 17:28
  • Bonsoir Yuna,
    Je passe par ici depuis des années mais je ne pense pas avoir déjà commenté... Mais ce soir, que se passe-t-il ? Cette fin d'été me ramène à la réalité moi aussi, avec une grosse claque que je trouve injuste. Je dois réagir, cette semaine, je n'ai plus le choix. Alors oui, tes mots résonnent en moi, ce n'est pas la première fois d'ailleurs. Je disais pas plus tard que tout à l'heure à un ami qui venait me soutenir que j'avais enfin relativisé, j'ai compris aujourd'hui que ce coup de pied aux fesses, bien que douloureux sur le coup pourrait se révéler être une bonne chose, il va falloir que je me batte encore plus, que je m'accomplisse. Je n'ai jamais pu me reposer moi pendant l'année sombre, j'en ai besoin mais notre société ne me le permet pas. Je fais tout pour changer de mode de vie, et si tout va bien cette année sera la dernière ainsi, la dernière à ne pas respecter un rythme dont j'ai besoin. Alors je vais me battre.
    Moi aussi, Mabon est mon anniversaire païen, et malgré tout cela, cette année encore, il me donne du courage, il me permet d'y voir plus clair.
    J'espère que cette période pourra t'apaiser toi aussi et te permettre de traverser ces épreuves.
    Nous sommes belles toute nue, nous ne sommes vulnérables que si nous le décidons.
    Courage merveilleuse Yuna !

    Par Torhia • 22 septembre 2014 à 21:30
  • Hello Yuna,
    Je vois que nous sommes plusieurs à nous retrouver dans ce que tu exprimes.
    Un grand sentiment de vide assez régulier pour ma part. L'impression de ne plus vraiment avoir de certitudes réconfortantes en tout point.Des claques très matérialistes aussi.

    L'impression de combler un vide avec du matérialisme ou de l'éparpillemement constant est très présente.
    Heureusement certaines certitudes immuables et bienveillantes continuent de me porter (celles venant du coeur).

    L'automne est là et il est temps de faire le point.
    Des choses lontemps repoussées doivent se faire. C'est le son de cloche de cette période...

    Qu' advienne ce que l'on pourra de mieux pour chacun(e)...

    Par Shagan • 25 septembre 2014 à 10:03
  • Syne > Encore une fois nous sommes synchro, mais je ne m'en étonne plus vraiment J'espère que pour toi aussi une nouvelle phase est arrivée, plus douce et pleine d'espoirs... En tout cas non, ça ne marche clairement pas en attendant que ça vienne... C'aurait été plus confortable, mais j'sais pas, sans les baffes en pleine tronche, il nous aurait fallu quoi, 30 ans ? Pour faire le même travail XD Plein de lumière et d'énergie pour toi ma Belle ! Ensembles, atteignons le niveau 2 ! ^^

    Eden > Je suis persuadée qu'il le sera ! A condition de l'accepter et de ne pas lutter contre

    Torhia > Oui, même si c'est douloureux, je suis certaine que ce n'est que du positif ! Il faut simplement prendre tout ça à bras le corps, se secouer les puces, prendre les bonnes décisions (merci le courage de Mabon !) et accepter le changement à tous les niveaux. La suite sera belle, j'en suis persuadée ! A bientôt !

    Shagan > Oui nos certitudes sont mises à mal, comme une espèce de test pour vérifier la puissance de nos sentiments, de notre foi, de notre force intérieure... Tout remettre en doute, en ressortir grandi, avec de jolies baffes dans la tronche qui nous font réfléchir. Il est vraiment puissant, cet automne, il faut arrêter de se voiler la face ^^

    Par Yuna Minhaï • 10 octobre 2014 à 14:07
  • aujourd'hui c'est la pleine lune; alors bon courage!
    Je ressens aussi ces énergies : comme une sorte d'accélération, un besoin de ne plus être dans le mensonge et ce besoin de s'épurer afin d'être juste avec moi même.

    Par claire • 06 novembre 2014 à 21:35
  • Merci Claire ! Cette pleine lune a été plus sereine que d'ordinaire, j'en suis la première étonnée, j'espère qu'elle a été bénéfique pour toi aussi

    Par Yuna Minhaï • 12 novembre 2014 à 14:34

Poster un commentaire