La Voie de Gaïa

Quelques lignes d'un grimoire païen, un cheminement de lumière au milieu des papillons...


Le recouvrement d'âme
19 juillet 2012

Hop, un petit article que je viens de compiler pour le nouveau site, concernant le recouvrement d'âme. J'ai découvert cette pratique grâce au livre de Sandra Ingerman, "recouvrer son âme et guérir son moi fragmenté" dont j'avais fait la review il y a quelques mois de cela. A l'époque, ça a été une véritable révélation...

 

 

Dans le chamanisme, l’âme assure 
l’intégrité énergétique et spirituelle de l’individu. 
Le travail des chamanes consiste à maintenir cette intégrité,
et parfois à la rétablir.

Par  Laurent Huguelit, chamane suisse. Article publié sur le site www.inrees.com

 

 

 

Principe de la perte de l’âme

Dans le chamanisme, tout n’est finalement qu’une histoire d’âme : lorsque celle-ci est bien ancrée dans le corps, qu’elle est unifiée et présente dans la réalité matérielle, l’individu est en pleine possession de ses moyens. Il est alors protégé de la maladie, de la souffrance et de la peur, et ressent la connexion intime qui le relie au sens de l’existence et lui permet d’exprimer librement sa créativité et son enthousiasme. Il est dans « l’état de grâce », pour reprendre l’expression de la psychologue américaine Sandra Ingerman, spécialiste du recouvrement d’âme et auteur de Soul Retrieval(Recouvrer son âme), l’ouvrage de référence sur cette pratique (voir plus bas).

Il arrive cependant que l’âme ne soit pas complètement présente dans le corps, et que l’être souffre de son absence : La perte de l'âme est très souvent considérée par les chamanes du monde, comme une maladie spirituelle, cause majeure de pathologies émotionnelles et détresse physique ou psychologique. Dans la conception chamanique, il est possible qu’une personne ait perdu une ou plusieurs parties de son énergie, de son âme. Celle-ci peut être provoquée par un ennemi, un être malveillant, ou un esprit, un voleur d’âme, mais aussi par des chocs émotionnels ou physiques intenses (à la suite d'une très mauvaise nouvelle, d'un accident ou d'un divorce, par exemple.) Il arrive qu'à la suite d'un accident de voiture, par exemple, la personne n'ait plus le moindre souvenir du choc. Cela peut être du au fait qu'une partie de son âme s'est échappée de son corps car celui-ci ne pouvait pas endurer une telle douleur. Autre exemple : Un conjoint, un ami cher, ou un enfant décède, et la personne qui lui survit est, elle aussi, comme morte durant un temps. Nous avons l'impression que la lumière nous a quittés, que nous sommes devenus des somnanbules. Ou encore, on revient chez soi après une importante opération chirurgicale, et on a le sentiment de ne pas être complètement sorti de l'anesthésie. L'âme peut quitter un enfant qui ne se sent pas aimé ou qui a l'impression d'être abandonné par ses parents. L'âme peut aussi quitter le corps pour survivre à des abus sexuels et physiques. Dans chacun des cas, la personne traumatisée s'enfuit littéralement pour survivre à l'épreuve. Un enfant maladif, ou sujet à des pathologies chroniques ou aigues, est souvent l'indice d'une perte d'âme. De manière moins grave, nombre d'entre-nous avons une fois ou l'autre eu un choc au cours duquel une partie de nous semble éjectée de la réalité consciente, l'espace d'un moment.

A la suite de cela,la personne se sent différente, morcelée, vide, déconnectée d'elle-même, de ses émotions, pas tout à fait là. Les effets de cette perte sont plus ou moins importants, selon l'importance des "morceaux" perdus. Les qualités et capacités liés à cette part d'âme sont également perdues pour la personne. La personne peut tomber malade, et même mourir dans les cas les plus extrêmes. D'une certaine façon, la plupart d'entre nous sont confrontés à une perte d'âme, à un degré ou un autre. Toutefois, la plupart des personnes aspirent à se sentir plus pleinement vivantes et davantage reliées à la vie. Le recouvrement d'âme s'adresse à toute personne qui souhaite approfondir son lien à elle-même.



Le recouvrement d’âme

Lorsque notre corps tombe malade, nous nous rendons chez le médecin. Mais qui s'occupe de notre âme lorsque c'est elle qui va mal ? C'est au chamane que revient cette tâche. En général, celui-ci se sert d'instruments de percussion ou, moins fréquemment, de drogues psycho-actives pour se mettre en état de conscience modifiée. D'après les anthropologues, cette pratique remonte à plusieurs dizaines de milliers d'années. Un chamane se distingue essentiellement des autres guérisseurs par son recours à des voyages. On a pu établir que les voyages chamaniques se pratiquent en Sibérie, en laponie, dans certaines partie de l'Asie, en Afrique, en Australie, ainsi que chez les peuples indigènes d'Amérique du Nord et du Sud. Il doit alors récupérer l’âme ou les morceaux d’âme perdus par le patient. C’est ce qu’on appelle le recouvrement d’âme et c’est l’une des pratiques les plus répandues au monde. Pour accomplir un recouvrement d’âme, le chamane va entreprendre un voyage chamanique durant lequel ses esprits alliés le conduiront là où se trouve le bout d’âme qui s’est réfugié dans l’autre monde puis parvenir à les convaincre de revenir. Dans certains cas, il se rendra dans le passé de son client et percevra les circonstances qui ont provoqué la fuite de son âme, alors que dans d’autres cas, il voyagera dans des mondes très éloignés de la réalité tangible qui ne lui seront perceptibles que par pure abstraction. Dans tous les cas, le chamane fera en sorte de retrouver l’âme de son client, qu’il pourra ensuite ramener dans la réalité ordinaire et ancrer dans le corps de celui-ci, par exemple en l’insufflant dans son coeur. On trouve des outils pour cela, dans plusieurs traditions, des sortes de tubes généralement faits en os. Ainsi la personne sera à nouveau entière. Elle pourra guérir et retrouver toutes ses capacités. Le recouvrement de plusieurs morceaux d'âme peut être nécessaire pour la guérison. Si une partie de la vie a été oubliée, les souvenirs peuvent revenir quand le morceau correspondant est ramené. Une fois que l’âme a été récupérée par le chamane, c’est ensuite au tour du client d’entreprendre un travail d’intégration – ou d’incarnation –, qui peut prendre des semaines, des mois, voire des années à mûrir. Car l’âme qui est de retour a soif de nature, de beauté et de joie de vivre, et elle demande que l’on s’occupe d’elle. Cela peut parfois signifier entreprendre de grands changements dans sa manière de vivre – autrement dit, mettre plus d’âme dans sa vie. Mais avant tout, il s’agit d’apprendre à être soi-même, car être soi-même est l’expression la plus simple et directe de l’âme.

Dans la plupart des cultures traditionnelles, les rites de passage et les initiations sont autant de manières de renforcer le lien à l’âme, ou d’en récupérer des morceaux qui seraient partis en vagabondage. Pour prendre un exemple classique, lorsque l’individu ritualise son passage à l’âge adulte, il intègre son âme d’adulte, qui vient en quelque sorte compléter son âme d’enfant. Inutile de préciser que dans ces cultures, les rites de passage sont les moments les plus importants de la vie de l’individu, parce que c’est par leur intermédiaire que ce dernier se définit en tant qu’être incarné dans un corps, et qu’il prend sa place dans le groupe social. 



Témoignage 

"C’est Benoit de Pierpont qui a pratiqué mon premier recouvrement d’âme. Quand je l’ai rencontré pour la première fois, ce chamane m’a fortement impressionné par sa force intérieure et sa grande noblesse d’âme. Aujourd’hui décédé, il était à l’époque atteint d’un cancer et venait de décider d’arrêter tout traitement chimiothérapique et de soigner son âme par le chamanisme. Le plus important pour lui était de « mourir entier et guéri ». Cette proximité avec la mort nous a de suite relié au cœur du sacré. Il reste éternellement présent dans ma pratique chamanique. C’est dans ce contexte où la vie est si précieuse qu’il m’a ramené une partie d’âme : une petite fille de 10 ans recroquevillée dans le noir, cachée sous les escaliers de sa maison d’enfance. A cet âge, j’avais perdu mon petit frère Pascal, âgé de 3 mois, mort de convulsions, le Jeudi Saint. Benoit ne connaissait pas mon histoire. En état de conscience chamanique, il a rencontré l’âme de mon frère (et a vu un homme de 40 ans environ, son âge dans l’au-delà), qui  lui est apparue sur un cerf. Le frère de Benoît, mort au même âge, vint à la rencontre de mon frère. Ces deux hommes, il me les décrivit comme deux magnifiques pisteurs, beaux, plein de santé et de joie de vivre. Ils eurent vite fait de trouver la petite fille. Elle ne souhaitait pas déménager et attendait son petit frère.

Benoît me raconta les retrouvailles, pleines de délicatesse et de joie. Restait à convaincre la petite fille blessée de « rentrer à la maison », c’est-à-dire dans son corps biologique. Avec patience et tendresse, les deux hommes persuadent la jeune fille de monter sur le cerf. Ils lui font la promesse que je prendrai grand soin de cette petite fille. Celle-ci m’apporte un cadeau, Isis, la déesse égyptienne. Après m’avoir soufflé la partie d’âme dans le coeur et dans la fontanelle, Benoit me souffla à l’oreille « Bienvenue à la maison » et me raconta ses visions.

Aujourd’hui, cette partie d’âme ne me quitte plus. Elle m’aide dans mon travail de recouvrement, pour trouver ces parties d’âmes de tous âges, qui se sont égarées lors de chocs traumatiques, de deuils, d’accidents, de comas, de viols, de maladies, de problèmes d’alcool ou de drogues… La perte d’âme est une maladie spirituelle qui peut provoquer des pathologies psychiques et physiques. On se sent incomplet, on subit sa vie, on vit d’échec en échec, il nous manque quelque chose… Tous ces signes nous mettent en alerte."

 
Extrait du site de Peter Rouffa, http://www.feoras.com/
 

Pour approfondir :
  • "Recouvrer son âme et guérir son moi fragmenté" par Sandra Ingerman (en français)


Sources :
Compilation par Yuna Minhaï

extraits de : www.tambourschamaniques.com
extraits de "Recouvrer son âme et guérir son moi fragmenté", par Sandra Ingerman, aux éditions  Guy Trédaniel

extraits de l'article de Laurent Huguelit sur le site www.inrees.com
témoignage extrait de 
www.feoras.com


Commentaires

  • j'inaugure les commentaires *w*

    Bref...

    Enfin, tout ça pour dire que la pratique me semble bien intéressante ^^' Je ne sais pas ce que ça donne dans les formes, ne sais pas non plus si on peut faire recouvrir toutes les parties de son âme (après tout, on peut très bien imaginer un choc tel que l'âme refuserait de se reformer U_U) mais c'est à creuser U_U

    *faut vraiment que je mette au propre ces fichues notes...*

    Par Narja • 19 juillet 2012 à 14:52
  • ame perdu suite a une soiré

    je me sent anxieu j'ai vrement l'impression d'avoir perdu une parti demoi quelle se soit echaper et donc je n'arrive pus a reflechir je me sent mal j'ai meme du mal a parler au gens alors que d'habitude je suis qqun de tres ouvert et plutot simpatique du jour au lendemain cela me l'a fait et ducoup tout les jours je me sent mal je n'arrive plus a profiter je suis sur que mon ame a etai "volé" par des pratique chamanique !!
    Mon sang a etas utilisé je croi par des chaman rempli de magie noir !!
    merci de me repondre rapidement je vous en pris je suis en detresse besoin d'un chaman pour retrouver des parti d'ame perdu

    Par jojo • 01 avril 2013 à 00:46
  • très intéressant tout ça !

    Par Heartsless Witch • 09 mai 2013 à 22:40
  • Bonjour, je voudrai obtenir un recouvrement d'âme , que dois je faire ? Merci d'avance. Fabienne.

    Par Fanffan07 • 15 décembre 2013 à 12:05
  • rencontre d'un chaman

    Comment trouver un chaman pour un recouvrement d'ame pres de chez soi?
    Je vois des sites web qui proposent se former en chamanisme, mais ou trouver ces chamans?

    Merci,
    Annet

    Par Annet • 10 avril 2015 à 13:26
  • Merci pour cette explication.

    Par Honoria • 23 juin 2019 à 08:50

Poster un commentaire